Kampot couverture 1   Francais United kingdom

Un nouvel apprentissage du Khmer

Beaucoup d’expatriés au Cambodge ont suivi des cours d’apprentissage de la langue khmère. Certains avec des professeurs dans le cadre de cours privés ou en groupe, d’autres en auto-apprentissage avec des manuels ou à l’oreille, d’autres encore en utilisant des logiciels disponibles sur internet, etc.

Quelle que soit l’option choisie, nous savons d’expérience qu’il s’agit d’un investissement considérable et en temps et en argent.

Il est un temps pour le bilan. J’ai effectué, pendant les années académiques 2016-2017-2018, des enregistrements d’apprenants qui avaient étudié le Khmer entre 100 et 200 heures. L’analyse de ces enregistrements a révélé les problèmes suivants :

  • Une absence de progression dans la prononciation. Les fautes demeurent en gros les mêmes qu’au début de l’apprentissage : difficultés avec la longueur des voyelles, les groupes de consonnes, certaines consonnes finales, sans parler de l’aspect primordial du rythme.
  • Des structures grammaticales en nombre trop réduit qui résultent en une mauvaise gestion linguistique des rapports de cause, de but, de concession, etc.
  • Beaucoup trop de phrases calquées sur le Français.
  • Un vocabulaire aussi important que mal utilisé, car il révèle un apprentissage par mots isolés.

Ces difficultés ne peuvent être prises à la légère car elles constituent un obstacle évident à la compréhension et, par là même, à la communication.

Le gros problème dans l’apprentissage des langues, et du Khmer en particulier, résulte en fait d’une confusion originelle : on s’imagine pouvoir apprendre simultanément à lire et à communiquer alors qu’il s’agit en fait de deux compétences cognitives totalement différentes.

En toute logique, on devrait commencer par l’oral et continuer par l’écrit. Pour revenir aux enregistrements d’apprenants (2016-2018), le verdict est sans appel : La petite minorité d’apprenants qui ont choisi initialement une méthode basée sur l’oral parlent et comprennent le Khmer beaucoup mieux ; ce qui ne les a pas empêché d’apprendre à écrire ultérieurement.

Or, débuter l’apprentissage d’une langue par l’oral n’est pas toujours simple. Nous évoluons dans un cadre social où l’écrit est prédominant et il faut se faire violence pour réapprendre l’usage de cet instrument merveilleux qu’est l’oreille.

Ecouter-reproduire-mémoriser-réemployer…

Notre méthode en ligne interactive est initialement basée sur un apprentissage exclusivement oral, au moins pour les 60 premières heures.

Méthode et méthodologie

La méthode se compose de 3 modules indépendants de 30 heures chacun :

  • Débutant
  • Moyen
  • Avancé

Prenons en exemple le module Débutant. Au terme des 30 séances, l’apprenant aura acquis les compétences suivantes :

  • (Se) présenter / entrer en contact / parler de soi
  • Décrire son environnement familial / social
  • Se situer dans l’espace/ dans le temps
  • Se diriger dans l’espace/ dans le temps
  • Donner son avis / exprimer des opinions / parler de ses goûts
  • Gérer des situations quotidiennes
  • Décrire des lieux / situations / processus

En termes de vocabulaire et de grammaire, le module débutant conduira à l’acquisition des structures grammaticales de base, ainsi qu’un vocabulaire de 400 à 500 mots.

Le cours se déroulera sur un mode interactif, sur ZOOM, avec une participation systématique des apprenants et à un recours constant à des documents authentiques.

La durée du cours sera de 45 minutes au terme desquelles 15 minutes seront consacrées à une révision du savoir acquis ; l’intégralité du cours sera enregistrée et mise à disposition de l’apprenant.

Le prix est de $5/ séance payable en 3 fois ($50 X 3) ou en une seule fois ($150). Les apprenants qui opteront pour le versement intégral des 30 séances bénéficieront de 2 séances individuelles supplémentaires.

Pour des raisons d’efficacité dans l’apprentissage, l’audience sera limitée à 6 personnes.

Contact : Jean-Michel Filippi

Tél : 012 804 445

xunwu41@gmail.com

 

N.B. Les jours et horaires des cours seront déterminés en concertation avec les participants